SereniPro - Bilan de compétences

 Faire un bilan de compétence, méthodologie

1. La finalité …

C’est de permettre au bénéficiaire de :

  • réfléchir, se projeter, se positionner et décider de ses objectifs professionnels et d’un choix professionnel, au besoin en choisissant une formation ou une VAE,  après avoir identifié ses potentialités et ses aspirations et les avoir confrontés aux réalités du marché ou du contexte de son entreprise.
  • de faire le point sur ses expériences professionnelles et personnelles,
  • de repérer et évaluer ses acquis liés au travail, à la formation  et à la vie sociale,
  • de recueillir et élaborer un projet professionnel ou personnel,
  • d’organiser ses priorités professionnelles.

2. Les moyens :

  • Le processus global, dont le bénéficiaire est l’acteur principal, est conduit par un consultant en entretiens individuels sur 6 semaines en moyenne et se termine par un entretien de suivi, 6 mois à un an après la fin du bilan.

Le bilan se déroule sur 24H dont 18H d’entretiens et tests au minimum et 6 H de travail personnel (recherche documentaire, enquêtes …)

  • La démarche s’appuie sur une méthode, des outils, du travail personnel, des enquêtes documentaires et sur le terrain menées par le bénéficiaire au cabinet, dans son entreprise et à l’extérieur (auprès de professionnels, d’organismes de formation, ….).
  • La pédagogie adaptée selon les niveaux alterne des phases de travail en tête à tête avec le consultant, des phases de travail individuel et de recherches personnelles.
  • Les actions mises en œuvre permettent au bénéficiaire :
  • Une évaluation objective de son parcours et de ses réalisations professionnels et extra professionnels et de ses potentialités.
  • Une meilleure connaissance de ses aspirations, motivations et objectifs de vie.
  • La confrontation au contexte présent et futur : l’évolution de son métier, de son entreprise, les besoins et opportunités du monde de l’emploi …
  • L’élaboration d’un projet professionnel et/ou personnel, réaliste et réalisable.
  • Les actions à mener ou à poursuivre pour le mettre en œuvre.

 

En termes de ressources, SERENIPRO met à disposition du bénéficiaire les moyens suivants :

Moyens logistiques :
  • un bureau pour les entretiens de face à face
  • une salle de documentation et de travail pour la recherche documentaire
  • photocopieuse, téléphone, fax, internet…
Moyens humains :

Un consultant responsable qui guide la démarche et la prise de conscience et fait émerger des « possibles » traduits en objectifs concrets et validés; il fournit de l’information, des références, des pistes, des contacts afin notamment que le bénéficiaire se resitue dans le contexte évolutif et concurrentiel de l’emploi dans son entreprise et/ou sur le marché du travail.
Le consultant est le « médiateur » qui facilite et catalyse la réalisation du bilan mais surtout qui met en place, chaque fois que possible, les conditions pour queles conclusions du bilan (projet professionnel, ou projet de formation ou VAE ou accompagnement ou mutation dans un poste au sein d’une structure déjà intégrée) soient ensuite efficacement exploitées au bénéfice commun de l’intéressé et de l’entreprise (cas particulier du bilan sur plan de formation et selon convention).

Supports et outils de travail :

Chaque bilan est spécifique à un individu; il s’appuie sur une méthode générale mais avec des outils adaptés au cas particulier (niveau, fonction, contexte …).

3. Le Déroulement :

A l’initiative du salarié dans le cadre du congé bilan, de l’entreprise dans le cadre du plan de formation ou encore dans le cas du bilan demandeur d’emploi, le bilan est souvent précédé d’une phase de conseil amont par le consultant en direction de l’intéressé, du conseiller et/ou de l’entreprise; après analyse du besoin dans son contexte et des délais, le consultant est amené à conseiller sur les options, les modalités, la constitution des dossiers.

Le déroulement général en est le suivant :

3.1.  Phase conseils suite à la demande de l’intéressé ou de l’entreprise.

3.2  Phase de négociation et conclusion préalable de la convention tripartite.

3.3.  Phase préliminaire destinée à informer sur les modalités de l’engagement mutuel du bénéficiaire et du prestataire :

  • Confirmer l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche
  • Définir et analyser la nature de ses besoins
  • L’informer sur le déroulement ainsi que les méthodes et techniques mises en œuvre.
  • Démarrage de l’accompagnement proprement dit :
  •       Repérage des étapes et moments clés du parcours
  •       Repérage des conditions propices à la réussite
  •       Repérage des éventuels éléments récurrents, déterminants dans les choix, les
  •       décisions, les orientations prises
  • 3 H d’entretien

3.4.  Phase d’investigation :

  • Analyse des motivations et intérêts personnels et professionnels
  • Identification des compétences acquises et éventuellement transférables (savoir, savoir-faire, savoir-être, savoir-devenir)
  • Analyse de l’évolution professionnelle : potentiels et désirs
  • Outils : tests psychotechniques d’intérêts professionnels et de personnalité documentation, tests d’évaluation des connaissances générales, 3 heures de test.
  • Emergence des pistes d’évolution possible
  • Clarification des changements souhaités
  • Identification des pistes professionnelles
  • Deux entretiens de 3 heures chacun, hors les tests.
  • 4 heures d’investigations personnelles et en cabinet.

3.5.  Phase de conclusion :

  • Synthèse des résultats détaillés de la phase d’investigation avec le consultant
  • Analyse et hiérarchisation des options au regard des informations obtenues
  • Choix et formalisation du projet
  • Finalisation du plan d’action prévoyant les principales étapes de la mise en œuvre du projet professionnel ou personnel dont, le cas échéant, le projet de formation.
  • Présentation par le consultant du rapport de synthèse au bénéficiaire pour observations éventuelles, document de synthèse qui lui est remis après finalisation.
  • Deux entretiens de 3 heures chacun                                               

3.6. Suivi :

Un entretien de suivi et d’évaluation de l’avancement du projet est mené avec le bénéficiaire 6 mois à 1 anaprès le bilan afin de l’aider le cas échéant dans la mise en place d’actions correctives. Cet entretien permet de vérifier si les objectifs du bilan ont bien été atteints. Une heure d’entretien.

3.7. Phase d’appui :

Selon la convention et le contexte de l’action, le bilan peut être suivi d’une phase d’appui à l’entreprise et à l’intéressé lors de son repositionnement dans son poste ou dans un nouveau poste ou après une formation.